Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 22:29
Ce matin concertation avec les collègues, je mets mon portable sur silencieux. Je le regarde vers les 11h (c'est là que je me rends compte que je suis addict!), un message! Numéro masqué... Je consulte... c'est l'INSPECTION DES PYRENEES ATLANTIQUES qui a reçu mon mail (avec mon blog) et  qui m'appelle à ce sujet... Elle me rappellera cet après-midi.

Une idée pour moi? Une solution envisageable? Une personne à contacter? ...Alors ils rappellent?

"Je vous appelle pour vous donner une assez mauvaise nouvelle" : Le département est excédentaire , il y aura donc des suppressions de postes l'an prochain.... La chance repose donc sur les permutations informatiques, et ça c'est  L'ADMINISTRATION CENTRALE qui gère tout...  Encore ELLE et son ordinateur tout puissant avaleur de barèmes. "Désolée" donc...
Et pour une majoration de barème? (On peut toujours tenter...), Ben non, bien sûr, y'a des consignes!!! Et les consignes elles n'ont toujours pas prévu de mettre plus de points pour les enfants qui vivent sans leur maman, ni pour la distance qui empêche tout contact pendant des semaines, ni la précarité dans laquelle peut vivre le fonctionnaire (moi quoi)...

Bon on les change quand les consignes?

Il faut voir le bon côté, c'est M. l'Inspecteur d'Académie qui a reçu en personne mon mail, peut être a-t-il même été sur mon blog!! Il aura entendu parlé de moi, et ça risque de ne pas être la dernière fois...
450 visites du blog en 2 semaines (c'est vrai, y'en a qui y sont venus plusieurs jours...), mais c'est pas mal quand même!
Je vous remercie pour tous vos commentaires, vos gentils messages, les appels et les textos sur mon indispensable I... (chut pas de pub!)  . Sans oublier ceux qui me supportent aussi ici ... Heu... Je mange où demain? :-)
Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 12:19

Durant la récréation ma poche vibre:
"nouveau mms!!!" J'ouvre et là je vois...

  
Merci pour cette gentille attention, elle me touche vraiment. Moi aussi j'ai fait des photos ce matin sur le chemin de l'école et je veux bien aussi les partager . Je n'ai pas écrit ton nom car je n'est pas mis le nez dehors pour les prendre, mais le coeur y est :-)
       
Ce soir repas avec la "copro" dans mon ancien appart. Soirée bien sympa, y'a des choses et des gens qui ne changent pas, et heureusement!! 

Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 22:29
6h30 réveil 7h30, je gratte mon pare brise avec la spatule à cuisine par -6*C, un pur bonheur.
8h20-19h00 Journée de boulot classique.
Retour chez mes hôtes. Valérie m'a complété mon kit de survie avec l'accessoire localement indispensable : la raclette à pare-brise. Merci val! J'ai bien peur d'en avoir souvent besoin. 1ère séance "webcam" Lyon -Anglet. Ça fait plaisir de voir leurs petites bouilles, mais quelle frustration de ne pas pouvoir les prendre dans mes bras, les embrasser. Et puis la petite Lili, qui n'est pas capable encore de s'exprimer et qui se contente de me regarder à l'image en suçant son pouce et d'embrasser l'écran pour me faire un bisou. Pour Iban, c'est un peu différent, ce qu'il veut, c'est voir son pote Victor et lui raconter des bétises.

Ça fait plaisir de les voir, de savoir qu'ils me voient eux aussi. On a l'impression de partager un moment, mais au final ça met pas vraiment le moral... Je ne crois pas avoir envie de renouveller ça tous les jours. Il sont encore trop petits pour ces échanges virtuels, et moi bien trop frustrée.

.
Donc message à une des responsables du personnel d'un département que je ne nommerais pas: "la webcam, c'est pas ma cam!".
Bon ben ça c'est fait, faut me trouver une VRAIE solution maintenant.

Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 14:43

J'en étais restée à  la reflexion suivante : ou bien je suis la seule dans cette situation improbable et dans ce cas il faut faire quelque chose pour moi, prendre mon cas en considération, ou alors y’en a d’autres et dans ce cas c’est le système de mutation qui n’est plus adapté. Dans les deux cas, il est complètement anormal de séparer une mère de ses jeunes enfants pendant des mois pour qu’elle puisse retourner exercer son métier chez elle.

 

Prenons un petit exemple :

Un jeune prof, va passer son concours à Créteil où il a plus de chance d’y arriver que dans le 64. Il se pacse avec un pote, pour faire jouer le rapprochement. A sa 2ème année d’enseignement, il totalise déjà 350 points juste pour la séparation d’avec son conjoint  donc avec l’échelon et le 1er renouvellement de demande on arrive environ à 377 points.

Dans mon cas, puisque j’ai suivi ma famille à la mutation de mon conjoint, que je suis restée auprès de mes enfants en prenant un congé parental , je totalise cette année en tout 319 points même avec deux enfants et 8 années de demande de mutation dans le 64!!! Mes 2 enfants ne « valent que 30 points !! et si la séparation avec mon conjoint me rapporte 50 points (et oui, ce n’est que la 1ere année !), le fait de ne pas voir mes enfants vaut « 0 » le fait d’être à 900 km et de ne pas pouvoir rentrer chez moi ne serait ce que le WE vaut  « 0 », et je passe bien sûr, sur le fait de ne pas pouvoir me loger car cela me coûte plus cher de travailler que de rester à la maison.

Il faut donc le changer ce calcul de barème pour qu’il prenne en compte les familles !!! Et même si je comprends bien que l’on ait envie de venir ou revenir au pays basque, ou de se rapprocher de son conjoint (deux situations que moi aussi j’ai déjà vécues), ceux qui devraient compter le plus ce sont quand même les enfants !!!! Et encore plus quand on travaille auprès d’eux et que notre travail est censé mettre l’enfant au « coeur » !!!

 Comment une enseignante peut –elle décemment mettre les enfants des autres au coeur des apprentissages, de ses préoccupations, alors qu’elle abandonne les siens des semaines entières pour aller au travail!

Comment peut elle accepter d’entendre « cet enfant ne va pas très bien parce que sa maman est souvent absente », alors qu’elle ne verra les siens que 4 semaines dans les 5 prochains mois !

Comment peut-elle être un modèle pour ses élèves alors qu’elle squatte chez des amis pour ne pas être obligée de dormir dans son van ou à l’école. Voilà les enfants à quoi sert d’étudier, d’aller jusqu’au bout de ses ambitions, et d’être intègre !

Quel modèle montre l’Education Nationale quand la seule façon de se sortir de cette situation est de se mettre en arrêt maladie !!

Je refuse pour l’instant tout ça et espère encore qu’il n’y a pas de fatalité! Enfin, là quand même j’y suis bien jusqu’au cou.

 

NB :

 

Mon addition : demande de rapprochement : 150, 1 année de séparation : 50, 2 enfants 2x15 = 30  (on compte 20 pts à partir du 4ème !!), renouvellement du même  voeu : 35 ancienneté dans le departement : 21 échelon : 33.

TOTAL : 319

 

Personne ayant obtenu satisfaction pour le 64 l’an passé et barème MINIMUM.

L’an passé, une personne est passée du Rhône au département des Pyrénées Atlantiques, elle avait 536 points.

1  de Charente 401

14  de Gironde 386

2  de Haute Garonne 553

1 des Hautes alpes 176

9 des Hautes Pyrénées 38 ( ???????)

1 des hts seine 386

10 des Landes 386

1 de Loire atlantique 676

2 du Lot et Garonne 389

1 de la Réunion 448

1 de Seine st denis 441

1 du Val de marne 446

Alors là, c’est un ordinateur qui calcule selon la loi de la maximisation des déplacements, donc on est bien trop con pour le comprendre et c’est forcément justifiable car la solution obtenue est forcément la meilleure pour le plus grand nombre, si si !!!! Surtout pour celui qui a obtenu sa mut. avec 38 points !

Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 14:30

Une semaine que je suis loin de chez moi, avec juste 2 jours de classe. J’essaie de trouver un truc à écrire sur ce que je vis… Rien de plus que ce que j’ai déjà dit… Je ressents comme un grand n’importe quoi.

image1-2010-01-31-14-44-41--0100.jpeg 

Heureusement mon hôte Etienne a fait un petit bilan pour moi sur Face de bouc, je me permets donc de le reprendre :

« Bilan après 7 jours: - Une ampoule de grillée - Une freeBox de grillée - Un doigt coincé - Une voiture fantôme - Un élevé très particulier - Un verre sur la tête - Des dosettes bio perturbantes 

Voila à raison d'une connerie par jour, je ne suis pas certain de continuer à vivre à Albigny.... Mimi tu as une place pour mo dans ton chez toi le temps que le Dragon n'y est pas. »
image0-2010-01-31-14-53-02--0100.jpeg

 

Etienne, tu as oublié que ça fait une semaine que tu passes aussi tes nuits aux toilettes !! Et puis ce matin, en rangeant le sucre, je casse un verre en cristal de la grand mère et le chien se jette dessus et en mange un morceau…. Heu là ça commence vraiment à tourner mal !

 En ce moment je lis  « la vie est une blague » de Stephen Dixon, histoire de me remonter le moral, et des fois j’ai l’impression que mon histoire sera la suivante… Bref.

 

    Du coup j’ai décidé de me lancer dans un grand projet : faire changer le système ! Ben oui, ou bien je suis la seule dans cette situation improbable et dans ce cas il faut faire quelque chose pour moi, prendre mon cas en considération, ou bien y’en a d’autres et dans ce cas c’est le système de mutation qui n’est plus adapté. En tout état de cause, il est complètement anormal de séparer une mère de ses jeunes enfants pendant des mois pour qu’elle puisse peut être un jour retourner exercer son métier chez elle.image2-2010-01-31-14-46-20--0100.jpeg

Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 22:35
7h30 je pars au boulot, et je pense à mes deux schtroumpfs, qui doivent être entrain de se réveiller... Alors je leur envoie une petite vidéo pour leur dire bonjour. Leur réponse ne tarde pas à venir, mais j'attendrai ce soir pour la regarder car je ne suis pas sûre de tenir sinon.

 Le début de la matinée se passe assez bien, les élèves sont un peu bavards mais gentils, et puis il y a l'excitation du changement d'enseignant.

A la récré texto: besoin de ma carte vitale à Anglet, car bien évidemment, les 2 sont malades - 2ème craquage...

A midi les collègues fort sympatiques prennent le temps de s'informer sur ma situation, ils compatissent... "mais quand vas tu voir tes enfants?" , "c'est pas une vie"....
Un cas comme moi, c'est une vraie plaie en fait dans une équipe, même avec le sourire. Bon Ben là, faut tenir le dialogue en serrant les dents...

La journée se continue bien, quand je suis dans l'action tout va bien...

16h30 je regarde la vidéo du matin... Ben heureusement que j'ai attendu...

Départ du boulot, 19h00, le pare brise aurait besoin déjà d'être gratté. Je n'aurais pas du utiliser la raclette pour waxer ma planche :-) , ici je risque d'en avoir besoin.

 Retour chez mes hôtes, mes chaussons sont bien chauds sur le radiateur :-)

Coup de fils pour souhaiter une bonne nuit aux chouchous: la chanson du soir au télèphone, c'est quand même pas le pied. Michael me dit d'ailleurs qu'on ne le refera plus : au téléphone Iban a piqué une crise car il n'avait pas son doudou, son visage s'est couvert de plaques en 2s et Lili s'est montrée infecte. Tout ce qui me faut pour ne pas culpabiliser quoi...

 Fin de la journée. Demain réveil 6h30. Bonne nuit.
Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 22:35



Ce matin rendez vous à l'école avec Michel, l'enseignant de la classe pour le passage de relai. Il y a une multitude d'informations à communiquer, du code informatique, aux rituels de la classe en passant par les projets individualisés ou encore les sorties scolaires prévues.
A 9h00, le tableau était remplis de gentils messages que les enfants ont écrits à l'attention de leur cher maître, mais lorsque je suis revenue travaillée cet après midi, j'ai trouvé un tableau bien propre avec juste "bienvenue Valérie Motti" écrit par les élèves et un mot laissé par Michel pour nous souhaiter une bonne continuation.
Je passe le reste de la journée à travailler seule dans l'école vide,  mais demain ils seront là, et tout sera bien animé...



La journée me laisse une sensation étrange, l'impression de passer comme un fantôme : je suis ici, dans cette région, dans ces rue que je connais bien puisque j'y ai vécu des années, chez ces amis où je suis venue si souvent, et pourtant ma vie n'est plus là. Je suis seule ici avec une "mission" , ou une "tâche à accomplir", et qui me plait, me donne envie d'être demain, mais toute ma vie est ailleurs...


Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 22:08

Départ de Michaël aujourd'hui. Donc ce soir, c'est une spéciale dédicace pour mon homme. J'ai pas l'habitude de faire trop de louanges, mais je dois bien admettre que là, il gère. Merci d'être venu, de m'avoir accompagnée pour faire ce voyage, de me soutenir autant, de te montrer fort pour t'occuper des enfants. Merci aussi d'avoir pris un service de nuit afin que l'on puisse s'organiser au mieux pour ne pas trop perturber nos chouchous. Cette fois-ci c'est toi qui mets ton travail de côté pour la famille. Voici une nouvelle épreuve pour notre couple... Mais je sais que tu es un bon papa et ça m'aide déjà beaucoup.
Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 00:24

          Mes choix, n'ont pas de répercussion uniquement sur ma famille. La Vie de la petite Emmie aussi s'en retrouve chamboulée. Elle a du laisser sa belle chambre de petite fille à la nouvelle venue, pour aller dormir dans la chambre de son grand frère. Merci donc à Emmie de me laisser son espace et à Victor de partager le sien avec sa petite soeur. J'espère que cela sera le moins long possible.

          Aujourd'hui rencontre avec le collègue que je vais remplacer et mes nouveaux élèves, une classe de 28 CE2. L'école est sympa, spacieuse, propre, récente, bien équipée, les enseignants accueillants, et les élèves ont l'air sages, agréables et m'ont reçu avec un grand sourire et des petits signes de bienvenue. J'ai même eu droit à un "t'es belle maîtresse" de la part d'une petite fille. Un petit garçon qui a trainé pour partir le dernier est venu me demander "vous êtes mariée?". Un peu direct ça quand même comme première approche :-)
        Je suis bien consciente qu'un poste comme celui là dans la région est une aubaine, et que j'ai aussi beaucoup de chance de trouver un tel soutien auprès d' amis aussi généreux. Mais ça a été le choc, quand au bout de quelques minutes l'enseignant m'a parlé de la progression de conjugaison, du futur des verbes du 3ème groupe... C'était juste à 100000 lieux de mes préoccupations du moment : l'organisation pour faire garder mes enfants, le trajet, l'installation chez des amis, mon fils qui est malade et à qui l'enseignante a dit de rester à la maison demain, ma demande de mutation... Et là, je me rends compte que je n'ai pas envie de décevoir ces enfants qui ont l'air d'en attendre tellement et qui ont eu jusque là un maître sérieux, calme, et attentif. Je le sais déjà, ne pas être à la hauteur m'anéantirait. Alors j'écoute, je questionne, j'engrange les informations en espérant les digérer rapidement, j'essaie de mettre de côté pour un moment mes soucis personnels, ma famille, mes enfants...
Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 14:28
   

Me voilà arrivée, après 10h00 de voyage. Un "kit de survie" m'attend déjà chez la Pellé 's family. Je pense que vous avez pensé à tout ; un vrai équipement de survivor! Merci les Pellés pour ce nécessaire de survie et surtout pour votre accueil. Merci pour la place avec vous dans votre nid douillet sous les toits qui nous a permis un bon repos réparateur. Pour l''intimité, heuuu .... on fera mieux :-)

image0-2010-01-26-16-37-54--0100.jpeg

Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article

Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives