Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 18:25
Les résultats sont tombés, par texto, puis par téléphone avec une gentille opératrice qui "suit son protocole de paroles" et qui "n'a pas accès aux données personnelles", puis par courrier papier ainsi que sur le serveur I-prof. La réponse est toujours la même (et oui, parfois les choses sont cohérentes aussi), pas de scoop donc.

 Lundi je dois reprendre à Lyon, et devrais me résigner à voir mes enfants 10 jours dans les 3 prochains mois.
Et puis recommencer encore tout ça l'année suivante... Et celle d'après aussi peut-être?

Je n'ai plus l'énergie. Je ne peux pas reprendre cette route, je ne peux pas me représenter devant cette classe et risquer de ne pas tenir plus de quelques semaines ou même quelques jours devant mes élèves. Ce ne serait bénéfique pour personne.

Je veux travailler, je veux enseigner, je suis prête à m'investir dans n'importe quel poste, mais je ne peux pas dans ces conditions, je ne peux pas le faire au détriment de ma famille, je me dois d'être un minimum présente, je ne peux plus quitter ma vie ici.

Je défais donc ma valise cette fois ; et oui, je l'avais un peu cachée, mais continuais à piocher dedans sans jamais la mettre au placard. Donc pour la première fois depuis 45 jours, je range mes affaires!

image0-2010-03-27-20-06-19--0100 image1-2010-03-27-20-07-56--0100
Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 21:17
Le verdict est tombé, l'ordinateur a calculé ; il n'y a pas de place pour moi dans le 64, ni dans le 40, ni dans le 33, ni dans le 65, ni dans le 31 et ni dans le 32!
Reste une étape encore dans le grand brassage des mutations : faire une demande d'inéat/exéat sachant que cela fait 3 ans qu'aucun dossier n'est étudié dans le 64 et que cette année encore, le département est excédentaire. Une petite chance peut être pour le 40 mais qui est lui aussi assailli, ou le 32 (Gers)... Le 65 étudie uniquement les dossiers pour des rapprochements quand le conjoint est DANS le département, et les autres (33, 31), ne sont pas des départements limitrophes, donc pas de demande de rapprochement possible.

Voilà, et pour cette année? J'ai arrêté de pleurer 5 fois par jour depuis que je suis rentrée, mais si je repars, combien de temps est-ce que je tiendrai? Je pourrai peut-être finir la période jusqu'aux vacances en prenant sur moi, mais après, il me sera impossible de tenir le coup sans voir mes enfants durant 3 mois, sans être chez moi... Il me faudra encore affronter un départ, un échec, un nouveau remplaçant devra être trouvé, encore un nouvel enseignant ou deux pour ma classe... A moins que je ne tienne... Mais ma famille, mes enfants tiendront-ils? Et puis l'année prochaine, je recommence?

Aujourd'hui France 3 Rhône Alpes m'a contacté, pour un sujet, mais n'étant pas sur la région, ma situation n'est plus intéressante... Une de mes bouteilles trouvée, mais relancée aussitôt à la mer!

Je remercie tout de même tous ceux qui ont renvoyé mon courrier à la DRH, je n'ai eu aucun retour de cette dernière, pourtant elle a du recevoir au moins 50 mails. Ce ne sera sans doute pas complètement vain, et j'éspère bien avoir un retour dans les prochains jours... Merci aussi pour tous vos petits mots.



Repost 0
Published by valérie - dans le mouvement
commenter cet article
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 20:31

Oui je sais, comme on me l'a fait remarquer,  j'ai un peu laissé tomber le blog, mais j'avais besoin d'une pause...
Pour réfléchir, prendre la bonne décision quand le verdict de la mutation va tomber, à savoir, continuer cette mascarade ou abandonner mon métier pour pouvoir vivre avec ma famille et dans ce cas là, trouver un autre travail... Trop simple!

Les résultats sont officiellement communiqués le 22 mars. Mais aujourd'hui une amie et collègue m'envoie un petit texto : "coucou il parait que les résultats des mut sont sur les boites Iprof. Bonne chance" (et oui presque tous les mots sont écrits en entier!! ça existe!)
Je me précipite donc sur l'ordi pour verifier ça..... Impossible d'accéder au serveur. Tant pis, après tout c'est pas comme si c'était important, je n'essaierai qu'une bonne 50aine de fois dans les heures suivantes...
MAIS RIEN NE S'AFFICHE!!!!!!

J'ai le fin mot de l'histoire par mes syndicats :
" D'après le ministère, il y a eu un bug informatique, tous les résultats n'ont pas été vérifiés et il faut attendre lundi 22 pour avoir la réponse définitive.il ne faut pas tenir compte de ces résultats et attendre le 22. Le centre de traitement informatique de Toulouse a dû bloquer maintenant cet accès à I prof, car les informations sont prématurées et non définitives. Pour le ministère ce n'est pas fiable."

Encore l'informatique!! Donc si je comprends bien,
   -l'ordinateur choisit qui il mute avec un programme très complexe de maximisation des déplacements, d'ailleurs personne ne peut avoir une quelconque influence sur le logiciel, par contre,
   - l'ordinateur peut faire des erreurs, il peut même diffuser des faux résultats sans même que quelqu'un le lui ait demandé,
   - et des gens peuvent vérifier et corriger si il s'est trompé!!! A moins qu'il n'y ait un autre ordinateur pour ça...

 Y'a pas un grand foutage de gueule là!!???


Désolée pour ce vocabulaire peu chatié, mais  PEVMOTTI319 est un peu frustrée et pas très contente....





Repost 0
Published by valérie
commenter cet article
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 10:09



"Vous êtes 5 ou 6 PE à vouloir entrer dans le département 64 avec une situation aussi aiguë que la vôtre, et le ministère ne sait pas si un seul de ces dossiers pourra entrer"
Et moi, au ministère le service des permutations m'a dit que 24 personnes demandaient à sortir du département....
C'est très peu en effet compte tenu qu'il y a plus de 1000 demandes d'entrée...
Mais 5 ou 6  situations "aiguës" et 24 places!!!!!
ça vous choque pas là, au ministère???!!!!
Y'a pas moyen de tenir compte des situations aigues puisque vous êtes capables de les identifier???!!!

Grand moment cette conversation avec celle qui "a la main sur les fichiers" comme elle m'a dit...
"Mais pourquoi avez vous demandé le 64? Vous pouviez pas demander ailleurs, là c'est bloqué! Je me suis toujours demandée ce qu'il y avait dans cette région..."
Ben tiens, un jour on se réveille, et on se dit ; je vais changer de département sans raison, et pour celà, je vais regarder les probabilités d'obtenir ma mutation en France, et je choisirai là où c'est le plus facile..... A merde, c'est Créteil!!
La raison : j'y suis née, j'y ai ma famille et mon conjoint aussi, nous nous sommes rencontrés là bas et nous y avons fait naitre nos enfants que nous avons envie de voir grandir là bas, auprès de leur famille, et nous n'avons jamais eu envie d'en partir.
Alors pourquoi en être partis : parce que mon conjoint qui était mon petit ami à l'époque, le siècle dernier, en 1999, a passé un concours dans la fonction publique et que sa première affectation a été celle là!!! Et au bout d'un an le l'ai suivi, c'était peut être une erreur?

Mais y'a 11 ans quand on a fait ce choix, il était encore possible de revenir au pays tous les deux, et nous étions prêts à attendre plusieurs années et à nous débrouiller quelques mois même en étant séparés (situation que nous avions déjà vécue aussi). C'est bien pour celà que ça fait 8 ans que je renouvelle ma demande de mutation...
Alors en effet, comme vous dites, nous avons "provoqué la séparation" mais c'était il y a presque 2 ans et rien ne bouge. Et oui on a été bien con à l'époque, on s'est pacsé ensemble!!! Mais n'importe quoi! on se serait pacsé chacun avec un pote juste après notre concours, on serait déjà revenu au pays depuis au moins 6 ans!!
 Et en plus on a fait des gosses avant d'obtenir notre mutation!!! J'aurais pas pu attendre que mon administration me laisse repartir pour fonder une famille non?! Quelle inconscience!! 

Et oui, j'ai fait des erreurs, j'ai fait confiance au système, et en plus je me suis sur-estimée ; je pensais tenir, je pensais être forte, je pensais faire changer les choses à force de batailler, et là je pense juste que j'en ai marre. Alors je m'arrête pour reprendre un peu mon souffle, parce qu'on ne peut pas prétendre être une bonne enseignante avec tout le travail, l'énergie, la disponibilité que celà demande et vivre dans ces conditions. Je ne fais rien de bien, ni pour ma famille, ni pour mes élèves et ça me mine.

Mardi soir j'ai vu des élèves déçues de mon départ, et je m'en excuse... 
 



Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 01:04
Ce soir un mail de mon syndicat: ça aussi, de suite, ça met le moral!

Info1: "Première surprise : la chef de service (des permutations informatisées) ne vous connaissait pas, n'avait pas entendu parler de vous [...] c'est quand même surprenant qu'avec tout ce que vous avez "remué", cela ne soit pas parvenu en "haut lieu"." C'est sûr... Je vais donc y remédier...

Info2: "les bonus pour rapprochement de conjoint sont plafonnés à 350 points (1) à partir de cette année. Ce qui signifie que vous aurez atteint votre maximum de points (à condition de rester effectivement séparés) en 3 ans, et qu'ensuite votre barème ne progressera plus. Cette mesure a été décidée par le ministère pour empêcher que les "rapprochements de conjoint" ne passent devant les priorités médicales (qui ont 500 points de majoration de barème)." Le fameux dossier médical...

Info3: "[ça risque d'] être très compliqué pour vous, car (d'après le ministère) vous êtes 5 ou 6 PE à vouloir entrer dans le département 64 avec une situation aussi aiguë que la vôtre, et le ministère ne sait pas si un seul de ces dossiers pourra entrer, tellement le département est fermé. Vous n'aurez sans doute guère de chances d'obtenir le 65, le 40 ou le 32, qui sont également de petits départements avec peu de possibilités d'intégration. Restent le 31 et le 33... Avec une difficulté : règlementairement, ne sont considérés comme département de "rapprochement de conjoint" que le département d'exercice du conjoint + les départements limitrophes. Ce qui n'est pas le cas du 31 et du 33, est-ce exact ? " Ben ouai...

Info4:"Autre piste qui pourrait être intéressante pour vous : le détachement dans le 2nd degré. C'est une possibilité réelle, et il ne faudrait pas la rater, si vous entrez dans les conditions requises pour l'obtenir, et si (sait-on jamais) le 64 (ou un département proche) avait des besoins." Sait-on jamais... J'ai encore trop rien vu dans les BO, mais je vais m'y atteler sérieusement.

Et Bien voilà, que du bonheur!
Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 00:38



A peine ma petite famille repartie il se met à neiger! Huuuumm, ça de suite ça met le moral!
Heureusement sur la côte il fait beau et les enfants peuvent se remettre de leur long voyage dans le train (où ils se sont montrés exemplaires) grâce à une ballade sur la plage.

 Pour moi ce sera repos... Une sieste, le matin, une l'après midi et une bonne nuit... Si, si, c'est possible après des vacances aussi chargées et autant d'émotions à gérer.
 

Aujourd'hui, lundi, je repars donc travailler sans trop réfléchir, l'esprit plûtot occupé par mes préparations (celles qui faut que je fasse absolument), lancée tête baissée dans les tâches routinières : réveil, mails :), café, douche, déneiger le parebrise, ramasser un gars qui vient de se faire renverser par une voiture (à non ça c'est juste occasionnel), me dépêcher car forcément après ça je suis à la bourre, mince en plus je suis de service d'entrée, donc service d'entrée, maths avec mes 30 élèves, récré.... Ouf une pause. Café, madeleines (merci collègue) et puis non, ça ne va pas, qu'est ce que je fais là? Avec mes enfants à 900 bornes et Iban malade...

Je vais donc prendre un peu l'air dans le couloir puis c'est l'heure de rentrer en classe. Et là, une simple phrase anodine de la part d'une collègue suffit à me faire craquer " t'as l'air explosée toi!" "oui c'est vrai" Impossible de reprendre ma classe que je laisse 5 min à mon collègue pour me reprendre d'abord moi- même. J'ai ensuite du improviser une allergie auprès de mes élèves pour que ce craquage passe inaperçu. J'ai réussi , si, si, enfin, j'ai pas su donner l'origine de l'allergie mais c'est passé, enfin je crois.
Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 08:08

Dimanche 7h11Part Dieu, départ du train ramenant mes enfants et de mon homme à notre maison. Bon courage pour ces 8 heures de voyage. Voilà, il fait froid, j'ai pris un retard de malade pour mon boulot, je suis crevée, un café et je vais me recoucher.
Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 13:30
Aujourd'hui c'est carnaval à l'école, au programme: déguisement, défilé dans les rues du village, puis à 17h00 festivités organisées par le sou des écoles dans la grande salle, avec jeux, repas...
J'avais prévenu avant les vacances que ne n'avais pas spécialement envie de me déguiser, ni d'aller à la petite fête du soir. Ça semblait poser problème... En général tout le monde se déguise, et surtout les enseignants se retrouvent en fin de journée pour partager un moment convivial avec les parents.
 Bon, ok pour le déguisement. Je serai en "moi selon mon administration" : c'est à dire un simple numéro. Ah ah très conceptuel tout ça. Donc concrètement : une combi blanche pour enlever tout signe d'individualité, mon barème affiché en gros dans le dos: 319 points, et un code barre pour m'identifier quand même!!
image2-2010-03-05-20-04-32--0100.jpeg

Festif comme idée! Me voilà donc prête pour la mascarade. Les collègues ont choisi un thème pour leurs déguisements : ouvrier de chantier. Ben finalement j'ai la même tenue... Et puis allez, je fais pas ma rebelle, je mets un casque aussi, puis le gilet jaune obligatoire pour le défilé. Me voilà donc partie pour une marche avec un air d'école en chantier, ça me plait bien.
image0-2010-03-05-20-04-25--0100.jpeg  image1-2010-03-05-20-04-29--0100.jpeg
Je passe donc complètement inaperçu, et tant mieux finalement parce que de toutes façons j'avais juste envie d'être invisible. Iban a eu 40 de température cette nuit, il doit aller chez le médecin dans l'après midi, et le carnaval je m'en passerais bien volontiers ; je ne sais même pas ce que fais là d'ailleurs. Et en fin d'aprem il faut lui faire faire des analyses, comme ça pour la soirée, c'est tout décidé, ce sera sans moi.
C'est vrai que les parents ne m'ont jamais vue et que c'était l'occasion, mais répondre aux "alors, ça se passe bien?", "vous êtes contente de votre classe?" "les enfants vous ont bien accueuillie?", "vous venez d'où?"... pffffff c'était au dessus de mes forces.
Une petite soirée" pizza convergeriez" à la copro est bien plus dans mes capacités.
image0-2010-03-06-14-17-46--0100.jpeg
Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 09:34
Et bien nous y sommes, c'est la reprise...
Les bouchons sur la route, les élèves, les cahiers,les livres, les récrés, les réunions, les corrections, les préparations, les collègues, les cafés, les rendez vous avec les parents, la vie d'instit quoi!
Mais tout va bien car j'ai toute ma tribu avec moi cette semaine encore... Les chouchous sont en vacances et Michael a pu poser une semaine de congés. Ensuite ce sera 5 semaine sans les voir, soit 1 mois et demi... Là comme ça, ça me semble juste inconcevable. Je n'y pense donc pas, enfin j'essaie...

Nous squattons donc à 4 maintenant dans le chambre de la petite Emmie, dans un joyeux bordel :-)
Forcément, c'est pas les meilleures conditions pour me remettre au travail, car j'ai envie de profiter d'eux un maximum.
Mais bon je fais des concessions : hier toute la journée au boulot (7h40 - 20h00) comme ça aujourd'hui je profite.
Iban et Lisa s'éclatent avec Victor et Emmie. Eh! Oh! les chouchous et MON calin du matin, j'y ai plus droit?!!!
"MA maman!!" dit Lisa en venant se coller dès qu'Emmie s'approche. Je compte encore alors... :-)

Lundi l'assistante sociale chargée de mon dossier m'a appelée... Pour prendre des nouvelles juste, parce que pour mon cas y'a rien à faire.... On verra quand j'aurai les résultats des permutations pour faire mon dossier d'inéat exéat, même si ça fait 3 ans que dans le 64 on ne les étudie plus.... "en espérant que les jeu des permutations aille en ma faveur" m'a -t-elle dit! Ah bon, c'est un jeu?
Eh oui, la vie est une blague!






Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 13:25
Je n'ai pas été très explicite sur mes vacances, du coup je suis en perte d'audimat :-)
Mais j'avais envie d'oublier un peu toute cette histoire et reprendre une vie un peu normale...
Je mets "un peu" car je n'ai pas réussi totalement : ma valise n'a jamais été vidée, et la petite Lili m'a bien fait comprendre qu'elle ne voulait pas que je disparaisse à nouveau. Tiens, je suis entrain de réaliser que l'un et l'autre étaient peut être liés...
Il a fallut plus d'une semaine pour qu'elle arrête de me suivre partout, qu'elle ne hurle plus dès que je la laisse, et qu'elle accepte d'aller se coucher le soir. Enfin pour ça, c'est encore pas gagné. Un jour elle a lutté jusqu'à deux heures du matin pour surveiller où j'étais. Du coup j'ai du remettre les barreaux à son lit pour qu'elle ne se lève plus.
Sinon j'ai essayé de reprendre ma place à la maison, en y vivant mais sans trop y mettre mon bazar, d'être une maman à la fois disponible, câline et un minimum autoritaire, d'accorder du temps pour mon homme, mes enfants et aussi pour la famille plus "élargie". De faire quelques sorties avec les copains/copines, mais sans trop m'échapper de la maison, sans oublier la fête pour les 5 ans d'Iban, un minimum d'activité à l'asso ( j'en profite pour faire un peu de pub, http://www.surfrider64.com) quelques travaux, les rendez vous chez les médecins que je ne pouvais caller du coup que ces 10 jours là...
Enfin bon, là c'est la théorie, sinon j'ai essayé comme j'ai pu. De toutes façons le temps ne se rattrape pas.
Et puis voilà, ça passe vite 10 jours, il faut reprendre la route.Et tiens les enfants, on va en profiter pour faire un petit crochet en espagne chez papi Guy et mamie Chantal qu'on n'a pas vu depuis longtemps. Vous allez voir, 1200 km dans un van comme ça passe vite!


Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article

Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives