Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 12:28

Article du 16 novembre sur leur blog  

Le SNUipp, tant au niveau national que départemental, porte des demandes de modifications aux permutations informatisées et aux inéats exéats, sans jamais faire de fausses promesses aux collègues qui se trouvent souvent dans des situations personnelles et professionnelles dramatiques.

Le collectif "Mutez-nous" regroupe des collègues de tous départements qui demandent depuis plusieurs années leur mutation en particulier pour les Landes et les Pyrénées Atlantiques. Certaines d’entre elles sont en disponibilité et ne peuvent donc plus exercer leur métier et d’autres sont à plusieurs kilomètres de leurs familles car elles n’ont pas d’autres choix que de prendre leur poste.

Au niveau national, le SNUipp a demandé en groupe de travail CAPN la modification de la règle des années de séparation. Au-delà de trois années le nombre de points n’augmente plus or nous estimons que chaque année de séparation doit compter, de plus il a demandé que les séparations non-effectives (dispo, congés parental…) rapportent des points aux collègues concernés (au moins 50% des séparations effectives) comme pour les changements d’échelons. Notre syndicat a en outre obtenu une augmentation du nombre de points par enfants.

Au niveau départemental le SNUipp (ET LUI SEUL) a demandé que le barème pour les inéats ne soit pas égal à celui des permutations nationales, justement car ce calcul est injuste à plusieurs titres, ce à quoi Madame l’inspectrice d’académie a répondu que c’était envisageable.

En résumé, le SNUipp reste attaché à l’application des règles, quitte à les faire évoluer si nécessaire, mais ne peut tolérer aucun passe-droit.

 

Pensez vous que solliciter TOUS les syndicats, communiquer pour regrouper un maximum de personnes dans notre situation, soit une bonne technique pour obtenir un "passe droit"?

Vous êtes le syndicat majoritaire, celui à qui les enseignants ont donné le plus de pouvoir, vous trouvez nos situations personnelles et professionnelles dramatiques,  vous n'avez rien obtenu, nos situations ne vont donc pas s'améliorer, bon et maintenant vous faites quoi? Dossier classé?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by valérie
commenter cet article

commentaires

Marina METOIS 21/11/2010 22:09


Vous vous étonnez encore de cette réaction !?! Dans le 37, ils nous ont regardé chialer mais n'ont JAMAIS RIEN FAIT pour nous, même pas mentionner l'envoi de la lettre ouverte dans le journal
syndical ! Si nous nous tournons vers tous les syndicats, c'est parce que celui qui était sûrement celui du plus grand nombre d'entre nous, au départ, nous a ABANDONNE !
Seuls les mouvements départementaux obtiennent grâce à leurs yeux. Personnellement, un jour de grande déprime suite aux résultats, ils m'ont envoyé paître parce que EUX avaient du travail pour de
le mouvement départemental. Personnellement, si j'avais du travail, j'arrêterais de les appeler !!! Ce n'est pas le cas ! Ils se sentent tout puissants car majoritaires : ils ne sont que mépris
face à nos situations ! Je n'ai pas renouvelé mon adhésion chez eux et je ne le regrette pas !!!


basdevant 21/11/2010 15:37


Cet article est lamentable !!! Nous avons toujours mis au courant l'ensemble des syndicats de nos actions. Le snuipp (dont j'étais adhérente jusqu'à cet article) n'a jamais souhaité répondre à nos
nombreux mails, courriers, ne nous a jamais écoutés, jamais soutenus. Leur attitude, notamment celle du snuipp 40, n'a été que mépris vis-à-vis de nous.
L'attribution des 10 points supplémentaires par enfant n'est pas leur "victoire". Nous et l'ensemble des syndicats avions fait remonter une modification du barème afin d'améliorer les situations de
rapprochement de conjoint avec enfant. De plus, ces 10 ne sont pas une victoire, cela reste dérisoire sur les points nécessaires pour l'obtention d'une mutation.


Masson Caroline 21/11/2010 14:16


Ben aucune en fait !!!


karine 21/11/2010 13:43


1. Je pense que le principe du collectif va à l'encontre de leurs convictions. Ils auraient pu juste nous expliquer pourquoi.
2. Rappeler la situation désastreuse que nous vivons sans en rappeler les causes : suppressions massives de postes, changements des règles de permutations, tous pouvoirs du recteur... est
facile.
3. Proposer des solutions est aussi le rôle des syndicats. Quelles sont celles du snuipp ?


Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives