Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 19:06

image1-2010-02-11-19-56-14--0100.jpegEh eh!! Le titre en dit long ... ça va faire monter mes stats ça!! Mais c’est parce qu’il le vaut bien!


Replaçons le contexte : depuis mardi soir, j’ai changé de nid, et suis allée faire le coucou chez mes anciens voisins de Curis au mont d’or, à la « copro ».

Bon je ne peux pas y rentrer mon van car avec la neige il n’arrive pas à passer le portail, c’est pas grave je me laisse  descendre dans la rue et me gare dans l’allée voisine (Je sais c’est une allée privée, j’ai rien à y faire, mais j’ai pas bien le choix, s’il vous plait les riverainsJ)


Rien de très grave jusque là.. Bien sur le véhicule reste coincé aussi toute la journée du mercredi… C’est bien aussi de rester seule, dedans, au chaud, c’est reposant. Et puis le soir à la copro c’est raclette !! Cool, une bonne soirée animée par Didier super, qui remonte un peu le niveau de la conversation par la question :
« Dans cette société de consommation, de quoi ne pourriez vous pas vous passer ? » Et oui ça existe des gens qui posent des questions comme ça dans les soirées, j’en connais même plusieurs et j’en suis très fière. Ce à quoi je réponds « l’eau chaude ». A la surprise générale et non, ce n’est pas mon téléphone portable !

Ce matin (quelques heures après cette conversation) je m’apprête à prendre une bonne douche chaude ; une de celles qui vous permettent de rester encore bien chaude jusqu’à votre boulot, même par les -7° C ambiants. J’ouvre le robinet, froid… froid, … ha ! un peu tiède… eh non, froid…. Ce sera donc gant et eau froide pour ce matin.Et là me revient la phrase d’Etienne mon hôte précédent «  Motti, tu es enculée par le diable » Ben oui je connais aussi des gens qui parlent comme ça, et j’en suis très fière J. Je lui envoie donc un texto de confirmation, et il en profite pour me signifier que « Le gars de France Télécom est venu réparé la ligne [chez lui], c’est bon ça remarche. »

Me voila donc dans mon nouveau squat, sans eau chaude ET sans chauffage !! Je ne suis pas la seule cela dit, il y 5 logements dans le même cas. Le problème ne date pas d’aujourd’hui, certes, mais il a fallu quand même que je sois là, pour que la chaudière s’arrête et comme il y a des problèmes de normes, le chauffagiste ne veut prendre la responsabilité de la rallumer.  Je ne vais pas raconter toute l’histoire de la chaudière et du promoteur qui s’est raté, mais bon, je me comprends ! Et d’autres aussi je pense….

Sinon, il neige ENCORE, comme un peu partout, même à Anglet, où mes chouchous ont pu faire un beau bonhomme de neige. Et l’autoroute de Clermont à été coupée… Tiens c’est marrant c’est celle que je prends samedi pour rentrer chez moi !
 image0-2010-02-11-19-55-33--0100.jpeg

Partager cet article

Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article

commentaires

etienne 12/02/2010 06:54


c'est pas un bonhomme de neige, mais un nain de neige!puis laisser ses enfant jouer dans la neige en basket c'est une honte!!!!! mutez là pour que mimi ne soit plus seul a gérer ses enfants !


Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives