Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 21:33

Bonjour à tous,
Je viens de lire de nombreux messages et je constate malheureusement que je ne suis pas la seule dans cette situation. Je vous avoue que ça fait un bien fou de ne pas se sentir seule! Je commence à craquer nerveusement là!!
Je vous explique ma situation (je vous préviens c'est long!!!)
Je suis professeur des écoles depuis 2002, maman de deux petites filles (3 et 6 ans), titulaire en Seine et Marne depuis deux ans. Avant j'étais dans la Marne et j'ai obtenu ma mutation pour suivre mon mari il y a deux ans pour la Seine et Marne au mois de juillet 2009. (au passage, la première année en Seine et Marne ils m'ont enlevé tous mes points et je me suis retrouvée en SEGPA en poste composé à 1h de chez moi le lundi et le mardi et le vendredi à 1h30 de chez moi!!)
Bref, nous savions avec mon mari qu'il serait muté en aout 2011, par contre nous ne savions absolument pas où. A la mi-juin de cette année, mon mari obtient une liste de postes en France, immédiatement j'appelle les IA des départements concernés et leur demande s'il y a de la place dans leur département et si je peux l'intégrer. Certains me répondent par la négative directement et d'autres me disent que c'est bon, ils intègrent pour la rentrée 2011. Donc évidemment mon mari choisit sa mutation en fonction des réponses positives des IA. Nous optons donc pour le territoire de Belfort et moi je téléphone immédiatement à l'IA concerné pour lui annoncer que j'arrivais pour la rentrée 2011. En gros, une semaine après mon premier coup de fil (avec réponse favorable). Et là, au téléphone, ils me répondent que finalement, ils n'ont plus de places et que je n'aurai peut-être pas de poste! Vous imaginez mon état!!!
J'ai parlé de ma situation aux syndicats, qui ont essayé de défendre mon cas, sachant que je suis première pour rentrer dans le département, s'ils ouvrent les vannes évidemment.
J'ai harcelé l'IA fin aout et tout le mois de septembre (parce qu'en fait, si je n'appelle pas, je n'ai pas de nouvelles! très courtois n'est-ce pas!). A la mi-septembre, on me fait comprendre que ce n'est pas la peine d'appeler toutes les 5 minutes et qu'ils sont en train de recompter pour me trouver un poste. Ils me tiendront informés de la situation. Finalement après leur avoir laissé le temps de recompter les effectifs, je craque et je rappelle début octobre, pour m'entendre dire "nous allons vous rappeler dans la journée"! Au bout de trois jours sans nouvelles, je rappelle pour la énième fois à l'IA et là, bingo, "il n'y a plus de places, peut-être en janvier"!!
Je suis folle!!
Je suis donc en dispo, l'IA m'a conseillé d'appeler le privé! Vous connaissez la réponse, on ne prend que des personnes ayant une licence mais n'étant pas titulaire de l'éducation nationale!! Ben là, je ne vous raconte pas ma rage!! En fait, à l'IA, ils ne savaient même pas qu'un enseignant en dispo ne pouvait pas faire de remplacements dans le privé sous contrat!!

En plus, aujourd’hui, pour remuer encore un peu plus le couteau dans la plaie, je reçois ma fiche de paye de septembre!!
Dire à mes filles que je pleure parce que j'ai mal au ventre me fend le cœur.
Ma pupuce de trois ans qui me dit qu'il faut pas que je sois triste et qu'elle, elle va me trouver une école avec des enfants, ça me bouleverse!
Bref, j'ai vraiment besoin de vous!
Merci encore de m'avoir lu, ça fait du bien de savoir qu'il y a des gens qui nous écoutent VRAIMENT!

Julie

Partager cet article

Repost 0
Published by mutez nous
commenter cet article

commentaires

Aurélie 31/10/2011 13:45


ça me rend folle de lire des trucs pareils.... A part, "courage", "tiens bon", ce que tu dois entendre trop souvent...., je n'ai malheureusement pas grand chose à te dire... (A part peut-être que
depuis mai 2011, je vis avec ma fille de 10 mois, à 600 km de mon mari...) En espérant une bonne nouvelle pour toi en janvier :-)


Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives