Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 20:54

 

La nouvelle circulaire concernant les mutations est parue le mois dernier. Même si elle présente de nettes avancées par rapport aux autres (points plus importants pour les enfants, points pour les personnes en disponibilité pour rapprochement de conjoints ou en congé parental forcé),


CELA NE SUFFIRA PAS


Il faut que le nombre de postes réservés aux mutations soit plus important et qu'ils ne soient pas là pour simplement compléter les places au concours !!!

Les élèves méritent des enseignants compétents et formés et nous sommes là !!!

Pour cela, les Mutez Nous bretonnes feront un sit-in devant le rectorat de l'académeie de Rennes le mercredi 12 décembre... Voici le communiqué de presse

 


 

mutez-nous1

 

 

MERCREDI 12 DECEMBRE 2012

     RASSEMBLEMENT devant le rectorat de l’Académie   de rennes de 10h00 à 15h00.

Le collectif « MUTEZ NOUS » se bat CONTRE la précarisation du métier et POUR l'intérêt des élèves.

http://mutezmoi.over-blog.org/

avec l'aimable autorisation de jack-

 www.dangerecole.blogspot.com

 

Aujourd'hui, le gouvernement annonce 40 000 créations de postes sur l'ensemble du territoire pour la rentrée 2013. Le Ministre de l’Education nationale autorise le recrutement des listes complémentaires (personnes ayant échoué au  concours de professeur des écoles) comme cela s’est déjà fait en grande partie pour les 1000 postes créés pour la rentrée 2012. Il autorise ainsi que des personnes non formées fassent la classe aux élèves.

ET POURTANT, D’AUTRES SOLUTIONS EXISTENT.

Nous sommes professeurs des écoles, diplômés, qualifiés, en attente de mutation depuis plusieurs années  et vivons dans les départements où des recrutements de listes complémentaires ont eu  lieu.  Forts de nos années d’expérience de l’enseignement, nous sommes expérimentés, motivés, disponibles immédiatement et volontaires pour assurer un enseignement de qualité pour les élèves. Il faut que ces postes permettent :

        à vos enfants, d'être entre de bonnes mains en bénéficiant d’un enseignement digne de ce nom et non d’un enseignement au rabais dissimulé !!

        à des enseignants de retrouver le chemin de l'école, de régler des situations dramatiques.

 

Professeurs des écoles, nous voulons simplement travailler ET vivre avec notre famille. Nous n’acceptons  pas :

       qu’il ait été fait appel à des personnels non formés pour assurer l’enseignement alors que des enseignants compétents attendent leur mutation.

       que la priorité pour rapprochement de conjoint dont nous devrions bénéficier selon l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984, ne soit pas appliquée pour nous tous. En effet, des personnels sans priorité légale obtiennent  satisfaction !

       que nos situations familiales, professionnelles et financièressoient méprisées par l’administration depuis 2, 3 ans, voire  plus.

       que « le bon fonctionnement du service » nous soit opposé alors que celui-ci ne nous est pas démontré. En effet, de nombreux remplacements ne sont plus assurés dans les écoles ces dernières années.

Nous nous rassemblerons devant le Rectorat de Rennes, le mercredi 12 décembre afin de dénoncer un système de mutation injuste, discriminant et totalement inhumain. Mais aussi pour DENONCER la précarisation de notre métier.

Nous sommes soutenus par de nombreux députés et nous vous interpellons vous : parents, presse...

                                                                                                                                   COLLECTIF MUTEZ-NOUS ! 

Professeurs des écoles pris au piège dans la toile des mutations

 toileMN1-copie-1.JPG 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Collectif MUTEZ NOUS
commenter cet article

commentaires

recrute emploi 19/12/2012 16:32

annonce très impressionnante merci bien a votre blog .je vais la suggéré a tous mes proches;je vous souhaites bonne continuation avec d'autre annonce intéressante.

Anne 12/12/2012 14:13

Courage à tous. Je suis prof de collège dans la même situation que vous, mais peut-être depuis un peu moins longtemps. Conjoint à Rennes, bébé à venir, poste à côté de Dreux... 2e année de demande
de rapprochement de conjoint, je croise les doigts.
Pour le 1er degré, l'argument de l'académie de départ dite "déficitaire" est minable. De mémoire, il me semble pourtant que dans la fonction publique, la mutation est un droit et en particulier
pour se rapprocher de sa famille.
De tout coeur avec vous. En espérant une issue heureuse pour tous.

Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives