Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 01:22

 

Jeudi 26 août 2010,

Les « mutez-nous » campent au rectorat de Bordeaux (*) à partir de 9h00.

Mamans et professeurs des écoles nous voulons simplement travailler ET vivre avec notre famille


 

Nous sommes mamans et professeurs des écoles. Nous camperons devant le rectorat de Bordeaux à partir du jeudi 26 août et cela jusqu’à ce que nous soyons entendues et qu’une solution nous soit proposée. Nous resterons dormir sur place si nécessaire.

 

Nous dénonçons un système de mutation injuste et discriminant ; lorsque nos conjoints furent mutés dans la région, mères de jeunes enfants, nous n’avons eu d’autre possibilité que de les suivre et, à cette fin, de nous mettre en congé parental ou en disponibilité.

Le système de calcul des barèmes actuel nous met dans l’impossibilité d’exercer un jour à nouveau notre métier .

Certaines, pour récupérer leur emploi, ont du partir à des centaines de kilomètres de leur famille, et cela sans aucune échéance, avec des conséquences familiales, de santé et financières catastrophiques.

 

Cette année encore nos demandes n’ont pas abouti alors que d’autres, dans des situations bien moins dramatiques, sans enfant, ou avec des barèmes inférieurs, ont obtenu satisfaction. Le « jeu » des permutations informatiques nous a laissé au bord du chemin et le rectorat a annoncé qu’aucun dossier provenant d’autres académies ne serait examiné. 

Nous sommes des enseignantes formées, expérimentées, motivées, volontaires pour assurer tout poste, mais contraintes à l’inactivité depuis plusieurs années avec pour raison annoncée « le bon fonctionnement du service » alors même que l’on demande à des retraités de reprendre du service, que les centres de formation IUFM ferment et que des étudiants sans formation professionnelle et sans expérience seront dorénavant recrutés.

Malgré tous nos courriers, nos demandes d’audience, et le soutien de nombreuses personnes et quelques élus, nous continuons a être ignorées par notre administration.  Nous en avons assez de cette injustice, de ce dédain, et ferons en sorte de ne plus être terrées dans le silence, la lourdeur et l’opacité du système.

DSC03355

 

Valérie Motti 06.14.63.57.41   

Elsa Basdevant 06.80.43.31.91

Partager cet article

Repost 0
Published by valérie - dans camping au rectorat
commenter cet article

commentaires

pascaline 20/10/2010 13:47


je me suis permise de mettre cette photo sur mon FB.... c'est trop fort!
Que de la communication comme d'hab et rien d'autre !!!


audrey 27/08/2010 18:52


Je vous souhaite beaucoup de courage et j'espère de tout cœur que vos situations s'arrangeront au plus vite!!

Je suis aussi prof des écoles dans la galère (même si ma situation n'a rien à voir avec la votre...) et navigue d'école en école en attendant une titularisation. La rentrée a lieu dans 4 jours et
je ne sais toujours pas où je vais aller, ni pour combien de temps. Ça fait 4 ans que ça dure et visiblement ce poste de brigade risque de me coller à la peau pour un certain moment encore.
Et forcément, je ne vous apprends rien, mais avec un enfant en bas âge, il est difficile d'anticiper quand on ne sait même pas où on sera le lendemain.
Bref, visiblement on a signé pour "en chier" (excusez moi l'expression) ...
Mais bon, faut pas se plaindre, on a les vacances et la sécurité de l'emploi quand même! Vous devez l'entendre aussi souvent que moi je pense.

Alors bon courage à vous et à vos familles, je vais suivre votre périple!
Amicalement


celine 27/08/2010 14:37


Enfin des personnes qui osent faire ce que je n'envisageai pas toute seule. Je suis dans le Gard certes mais s'il le faut je viens vous porter main forte...

Je souhaite que votre situation se débloque, la mienne et celle des tous les autres en galère.

Merci beaucoup pour cette iniative


badiane 25/08/2010 22:30


Alors là les filles, superbe affiche, le grand fonctionnaire va forcément vous donnez satisfaction afin de répondre aux exigences de sarko!!! Il n'y a pas d'autres issue possible. Et encore bravo
pour votre bataille contre une injustice!!!!!


Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives