Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 23:32
ThumbnailServer2.jpg
Article de sosmobilite :
En visionnant la vidéo de l'interview faite par Audrey Pulvar sur i-tele (que nous vous avons proposé hier sur le blog au sujet des suppressions de poste), nous nous sommes demandés pourquoi ne pas faire savoir à la presse nationale dans quelle situation désolante nous vivons dans l'attente de cette mutation ?
Ayant été interpellés par la pertinence des propos de l'un des invités, par la richesse des arguments qu'il développait et par sa bonne connaissance du milieu de l'Education Nationale, nous avons décidé de contacter Emmanuel Davidenkoff, Directeur de la rédaction de "l'Etudiant", chroniqueur sur France info et auteur de plusieurs ouvrages sur l'éducation.
Nous l'avons tout d'abord invité à prendre connaissance des informations et témoignages de notre blog. Puis, nous lui avons transmis l'adresse du blog des Mutez-nous.
M. Davidenkoff bien qu'étant au courant des problèmes de certaines mutations dans l’Éducation Nationale a été effaré par les informations présentes sur nos blogs respectifs.
Ainsi, afin de faire partager nos témoignages à une large audience il nous interviewera dans sa chronique sur France info le 8 juin à 16h45.
Nous tenons à le remercier ici pour l'attention qu'il a porté à notre situation, pour le crédit qu'il a accordé à nos propos ainsi qu'à la place qu'il a bien voulu donner à notre histoire en nous invitant dans sa chronique.

Partager cet article

Repost 0
Published by mutez nous
commenter cet article

commentaires

F.GIRARD 01/06/2011 18:38


Bravo à vous ! Foncez !


Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives