Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 19:51

Ce blog a commencé par ma petite vie, il est parti d’un besoin personnel de poser des mots sur une situation difficile à vivre … Une situation personnelle qui amène à se poser des questions … Puis une constatation : le système est une roulette russe totalement injuste et déshumanisée, et grâce à ce blog, la rencontre d’autres enseignantes, la décision de mener une action de façon ouverte pour régler nos situations et dénoncer le fonctionnement des mutations… La création du collectif, d’autres actions, la médiatisation, le travail avec certains syndicats, les échanges avec les services administratifs, les politiques…

Aujourd’hui ma situation est enfin apaisée, et après avoir autant parlé de la galère que je vivais (pour ne pas dire après avoir saoulé tout le monde !), je me dois quand même de faire une petit point sur ma vie actuelle…

Il y a un an, j’ai été intégrée dans les Landes durant une semaine où plus de 40 classes n’avaient pas d’enseignant par manque de remplaçants et aussi suite à l’action menée au rectorat quelques mois auparavant. J’ai ensuite obtenu, au mouvement, ma mutation  pour le 64, car les effets sur le bien-être de mes enfants et sur ma propre santé ont été considérés par l’administration.

Nous étions 4 à camper devant le rectorat de Bordeaux, et, comme s’était engagé M. le Recteur devant les journalistes, nos situations ont pu être réglées dans les mois qui ont suivi... Je suis maintenant à quelques kilomètres à peine de mon travail, où je peux même me rendre à vélo ! Les angoisses de mes enfants ont pu peu à peu s’apaiser. J’ai même obtenu un poste qui m’intéresse particulièrement : maître RRS et qui consiste à travailler avec des petits groupes d’élèves en difficulté. La belle vie quoi ! Et je remercie tous ceux qui m’ont soutenue !

Malheureusement, et bien que certains syndicats aient transmis des demandes en faveur d’un système plus acceptable, malgré le rapport des médiateurs de l’éducation nationale, rien ou presque n’a changé… C’est toujours la roulette russe pour ceux qui attendent, c’est toujours la même injustice pour les familles séparées. Avec la fermeture massive des postes, la situation s’est encore aggravée.

Maintenant, de l’intérieur, je continue à soutenir celles qui attendent encore, mais je déplace aussi un peu de mon énergie pour faire au mieux mon travail auprès des élèves qui en ont le plus besoin, auprès des collègues à qui on demande toujours plus et qui doivent faire face aux effectifs qui augmentent et aux aides qui diminuent (fermeture des RASED…).

Je reste bien sûr dans ce collectif qui m’a permis de tenir, d’obtenir et de rencontrer des personnes géniales, mais je transmets  la gestion de ce blog, cet outil de rencontre et de communication, à celles qui sont encore dans la lutte… Et qui seront les mieux placées, si elles le souhaitent, pour le faire vivre et évoluer !

Valérie

Partager cet article

Repost 0
Published by mutez nous
commenter cet article

commentaires

Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives