Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 19:58

mutez-nous1

LE 3 OCTOBRE DERNIER, LES MUTEZ NOUS ONT FAIT UN SIT-IN DEVANT LES RECTORATS DE BORDEAUX, NANTES ET TOULOUSE

 

 

Trois délégations ont été reçues en audience à Bordeaux, Nantes et Toulouse.

On nous demande d'attendre la circulaire du 8 novembre... qui doit modifier notre barème et nous permettre de muter.....


Mais à quoi bon augmenter nos barèmes si on n'augmente pas le nombre de postes dans les départements demandés ????

 


 

ATTENDRE !!!! : ce mot qui résume nos trop nombreuses années de renouvellement de demande de mutation !!!!

  

A ttendre, c’est le mot le plus entendu quand on est un( e ) « Mutez-Nous ».

T ravail oui, mais à des centaines de kilomètres.

T itulaires de l’Education Nationale, c’est ce que nous sommes.

E mploi, c’est ce que l’on cherche quand on est en disponibilité forcée.

N ote de Service : celle de cette année va-t-elle faire évoluer nos situations ?

D éterminés pour faire changer le système de mutation.

R ésignés ? sûrement pas !! 

E lus, ce sont eux qui devront faire respecter la priorité légale aux droits de mutation pour rapprochement de conjoints en continuant à nous soutenir et à agir.

 

 

De plus en plus de collègues en attente de mutation nous rejoignent.

 

Nous ne sommes pas qu’un problème de ressources humaines !!

 

La loi doit être respectée et nous, ne plus être méprisés.



Liens vers les compte-rendus des audiences :

Bordeaux : http://mutezmoi.over-blog.org/article-compte-rendu-de-l-audience-au-rectorat-de-bordeaux-le-03-10-12-111479746.html

Nantes : http://mutezmoi.over-blog.org/article-compte-rendu-de-l-audience-au-rectorat-de-nantes-le-03-10-12-111479820.html

Toulouse : http://mutezmoi.over-blog.org/article-compte-rendu-de-l-audience-au-rectorat-de-toulouse-le-03-10-12-111257884.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Collectif MUTEZ NOUS
commenter cet article

commentaires

mema 10/12/2012 21:28

Nous ne voulons pas une dérogation, juste l'application par l'Etat de l'article 60 de la loi de 84.

mema 10/12/2012 20:49

Dix ans mais comment est-il possible alors de maintenir l'unité familiale ? Nous déjà 4 ou 5 ans loin de sa famille, c'est terrible !!! Alors que l'article 60 de la loi de 84 concernant le
rapprochement de conjoint n'est pas respectée, des passe-droits existent !!! Perso j'en suis à ma 2ème année de dispo sans salaire de l'EN car j'ai choisi de ne pas éclater ma famille : impossible
de mettre 700 km entre mes 3 enfants et leur père muté (mutation obligatoire) à l'autre bout de la France !!!!

Parat 08/11/2012 18:18

Enseignants du secondaire nous sommes aussi révoltés que vous! Néanmoins nous attendons une mutation non pas trois ans mais dix à quinze ans au bas mot! Dès lors pourquoi ferait-on un dérogation
pour le primaire ? Quand on embrasse cette carrière on sait (ou on devrait savoir !) à quoi s'attendre! Nous allons suivre de près cette démarche pour nous assurer que l'égalité sera respectée!

Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives