Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 11:01

image0-2010-02-15-11-29-59--0100.jpeg
Jeudi soir (j'ai un peu de retard dans mes articles je sais... Mais là ça faisait beaucoup pour le même jour!), je suis donc à la copro, après une journée de boulot, sans chauffage et sans eau chaude... (cf article précédent), mon téléphone sonne, c'est l'assistante sociale du département du Rhône qui m'appelle!!!! L'inspection a reçu un de mes courriers "une enseignante SDF" et ils ont demandé à l'assistante sociale de me contacter. Cool, ça bouge!! Enfin à cet instant, on dirait...

Je répète donc toute ma situation, toutes les étapes et réflexions qui m'ont amenées à cette situation... Et la réponse concernant ma mutation fut "votre situation est inextricable!".
Par contre je peux la recontacter quand je veux pour essayer de dégotter un logement dans un foyer pour fonctionnaire moyennant un loyer bien évidement... Comme ça avec mes 850 euros mensuels, je ne pourrai même pas rentrer chez moi pour les vacances!! Quelle bonne idée!! Soyons honnête, elle même se rend bien compte que ce n'est pas une solution.
Et une petite majoration de point, non? Pour que le grand ordinateur avaleur de barème me digère mieux? Et bien non, ce n'est plus possible, avant oui, on pouvait faire des dossiers sociaux, mais maintenant non... Juste des dossiers médicaux, quand les gens sont touchés au plus profond, jusque dans leur chair...

Et puis dans ma boite électronique!!! Incroyable!!! Un courrier du cabinet du premier ministre!

"Madame,
Votre courrier électronique du 3 février 2010 est bien parvenu au Cabinet du Premier Ministre.
Malgré l'attention portée aux préoccupations dont vous vous faites l'écho, je vous informe qu'il vous appartient de vous rapprocher des services de Monsieur Luc CHATEL, Ministre de l’éducation nationale, porte-parole du Gouvernement, qui sont habilités à vous répondre.
-
http://www.education.gouv.fr/cid2559/contacts.html
Je vous prie de croire, Madame, à l'assurance de ma considération distinguée.
Pour le Premier Ministre
La Chef du Service des Interventions   
Claire SERVANT"


Des courriers sont partis déjà, et je peux vous assurer qu'il y en aura d'autres...
Heureusement que dans mon exil je suis bien entourée ; Je suis invitée chez Delphine et Didier pour le repas et pour me doucher (bon investissement la chaudière à granulats bois!). 
Allez, encore un jour avant de pouvoir rentrer....


Pour info voici mon----Message d'origine--, je compte l'améliorer, le compléter et l'envoyer en masse après les vacances scolaires afin qu'il soit entendu... Chaque aide sera la bienvenue.

Titre du message : Dysfonctionement
Objet du message : Poser une question

Bonjour,
Par ce mail, je tiens à vous signaler un dysfonctionnement dans le système  actuel de mutation des enseignants.
Je suis professeurs des écoles à collonges au mont d'or ET SDF. Je me  retrouve sur la région lyonnaise devant une classe de 28 élèves sans la  possibilité de me loger par mes propres moyens et sans pouvoir vivre avec  mes 2 jeunes enfants et mon conjoint qui sont à 900 km de moi. J'essaie de faire entendre ma voix, et pour cela je communique sur ma  situation aux administrations dans un premier temps, puis aux syndicats et 
enfin aux médias afin de trouver une issue acceptable.
Combien de temps mon administration va me laisser vivre comme ça? J'ai  besoin de réponses, j'ai besoin d'échéances.
  Cordialement

Pour me contacter 06.14.63.57.41
Mon blog avec toutes les infos : mutezmoi.over-blog.org

Valérie Motti

  "Comment une enseignante peut –elle décemment mettre les enfants des autres au cœur des apprentissages, de ses préoccupations, alors qu’elle  abandonne les siens des semaines entières pour aller au travail! Comment peut elle accepter d’entendre « cet enfant ne va pas très bien  parce que sa maman est souvent absente », alors qu’elle ne verra les siens  que 4 semaines dans les 5 prochains mois ! Comment peut-elle être un modèle pour ses élèves alors qu’elle squatte  chez des amis pour ne pas être obligée de dormir dans son van ou à  l’école?
Voilà les enfants à quoi sert d’étudier, d’aller jusqu’au bout de  ses ambitions, et d’être intègre !
Quel modèle montre l’Education Nationale quand la seule façon de se sortir de cette situation est de se mettre en arrêt maladie ?!! " Lu dans mon dernier article sur
http://mutezmoi.over-blog.org

Partager cet article

Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article

commentaires

Tonton Matthieu 16/02/2010 09:55


J'adore ce que tu as écrit entre les guillemets !!
Autre chose, je vais essayer de trouver des adresses pour envoyer aux journaux style canard enchainé ou autre journal pas de droite...


Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives