Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 14:00



Nous avons bien été reçus au ministère de l'Education Nationale par le conseiller social du cabinet du Ministre. Les échanges ont été cordiaux, notre interlocuteur très à l'écoute et étonné par certaines aberrations. Aucune réponse concrète et immédiate n'a été apportée mais tous les dossiers seront examinés.

Partager cet article

Repost 0
Published by valérie
commenter cet article

commentaires

Marc GUYON 18/12/2010 21:04


''L'intrus masculin dans le métro'' (voir photos) c'est moi, Marc GUYON, secrétaire départemental du SNUDI-FO LANDES, qui depuis l'action remarquable et légitime des ''Mutez-nous!" début septembre
devant le Rectorat de Bordeaux, soutient sans réserve ces collègues qui veulent accomplir leur travail d'enseignante dans le département de leur conjoint... quoi de plus logique???

Et les bureaux photographiés, ce sont les locaux nationaux du SNUDI-FORCE OUVRIERE, à Montreuil (93), où les collègues ont pu rédiger les ''fiches-synthèse'' demandées par le représentant du MEN
lors de l'audience du matin afin de suivre un par un les dossiers qui lui ont été donnés.

En tout cas, encore un bravo de FORCE OUVRIERE à ces 12 collègues unies et déterminées pour défendre leur revendication commune: un exemple à suivre...


Véronique Plassard 14/12/2010 18:40


Un grand merci à vous ! J'espère de tout coeur que votre détermination sera récompensée, que toutes nos situations trouveront une solution le plus rapidement possible et aussi que cette action
servira pour celles et ceux qui risqueraient bientôt de se retrouver dans les mêmes galères que nous...


Ann 14/12/2010 12:20


Hello !!!

Bravo ... J'espère qu'ils vont enfin prendre en compte notre détresse et à quel point notre santé et nos familles sont mises à rude épreuve ...


Crovatti 14/12/2010 11:46


Qu'un seul mot à dire pour toutes celles qui se sont déplacées: MERCI...en espérant qu'au mois de mars vos efforts portent leurs fruits..


Association AIDE AUX PROFS 13/12/2010 22:00


BRAVO, nous sommes biens contents que vos dossiers puissent peut-être, enfin, être pris en compte! Si cela pouvait aider le cabinet du Ministre à s'apercevoir qu'entre les discours et la réalité du
terrain il y a parfois un grand fossé, cela permettrait de résoudre à l'avenir d'autres aberrations (nous pensons particulièrement aux enseignants en TZR ou TRS ou Brigade qui sont ballotés sur 2 à
plusieurs postes d'année en année, certains réalisant plusieurs centaines de kilomètres par jour...au mépris de leur santé physique comme psychologique).


Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives