Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 09:04


Voilà une semaine que nous avons monté notre tente devant le Rectorat de Bordeaux pour faire valoir notre droit à travailler et vivre avec notre famille.

Nous avons obtenu un entretien avec M. le Recteur à l'issue duquel nous repartons fatiguées mais malgré tout confiantes. Désavantagées à la grande loterie des permutations, nous sommes satisfaites qu'enfin notre situation humaine soit connue et reconnue. De cas isolés et ignorés, nous avons réussi une action collective qui a permis de porter nos propositions.

Il revient désormais aux membres des organismes paritaires de mener cette réforme du système de mutation. Cependant nous restons mobilisées pour que soit changée la règle en vigueur, qui empêche tant de collègues de concilier vie professionnelle et familiale.

Notre campement s'arrête mais notre action et notre détermination restent intactes, et pourront être suivies et partagées sur http://mutezmoi.over-blog.org

 

Nous remercions les très nombreuses marques de soutien qui nous ont accompagnées tout au long de cette éprouvante semaine grâce auxquelles nous avons pu tenir et obtenir des avancées. "Les mutez-nous"

Partager cet article

Repost 0
Published by valérie - dans camping au rectorat
commenter cet article

commentaires

caroline 02/09/2010 21:28


merci pour votre mobilisation et croisons les doigts pour la suite. Je suis tout à fait d'accord avec vos revendications et biensur dans la même situation que vous.


virginie 02/09/2010 15:50


merci à vous. Je ne suis pas encore dans votre situation ( première année de disponibilité forcée seulement !) mais j'espère qu'il y en aura pas d'autres. Il est essentiel que les règles des
permutations changent : la distance, les enfants, le "sacrifice" du congé parental ou de la disponibilité forcés doivent mieux être pris en compte. J'ai igné la pétition, j'espère que celle ci
arrivera bien jusqu'aux yeux et aux oreilles de ceux qui en haut décident des règles à appliquer.
Bravo pour votre iniative


celine 02/09/2010 14:22


Merci pour votre détermination....


Karine de tours 02/09/2010 09:41


Merci à vous. De notre côté on continue avec vous...


Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives