Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 01:41

J3


Un 3ème jour avec un relai médiatique incroyable! Après les radios, la presse, les chaînes de tv locales, voici les nationales! Ces 3 jours furent éprouvants mais riches en discussion et efficaces pour faire entendre notre situation. Cependant le rectorat ne propose rien d'autre que d'attendre le mouvement pour la rentrée 2011 avec un "gros espoir"... Nous ne pouvons pas nous contenter de cette réponse, nous attendons des propositions concrètes. De plus les règles des mutations doivent être rediscutées avec l'ensemble des acteurs: prise en compte des distances, des enfants, gain de points durant le congé parental ou la dispo pour raison de rapprochement, élargissement de la notion de rapprochement (pas uniquement sur les départements limitrophes). De nouvelles enseignantes rejoignent le mouvement et nous recevons de nombreux messages de soutien et d'encouragement. Après un court retour à la maison auprès de nos familles, l'action se poursuivra dès lundi!

Partager cet article

Repost 0
Published by valérie - dans camping au rectorat
commenter cet article

commentaires

badiane 30/08/2010 17:11


bravo les filles!! tenez bon, il y en a ras le bol du cinisme au sein de l'éducation nationale. On est de tout coeur avec vous!!!!


celine 29/08/2010 17:22


Marina .. au risque de passer pour une nunuche ( tant pis j'assume!) je ne suis pas sur Facebook et je n'y connais pas grand chose.

Voici mon adresse: celine.toulotte@orange.fr..je désespère pas pour facebook


Anne-Laure 28/08/2010 22:41


Bonsoir,

juste un petit mot de soutien ce soir, après avoir parcouru l'intégralité de votre blog. Lyonnaise d'adoption, originaire des PA, professeur dans le 2ndaire, et maman de 2 petits bouts de 2 et 5
ans, j'ai la chance d'avoir un conjoint lui aussi prof et un petit espoir de regagner un jour les Pyrénées grâce à une mutation conjointe... La situation dans laquelle vous met la déshumanisation
du système me fend le coeur, et j'espère très sincèrement que vous serez enfin entendue... Bon courage à vous pour cette lutte juste et qui, je l'espère, donnera la force à d'autres de s'extirper
de cette injustice.


Marina 28/08/2010 15:02


J'ai lu trop vite, le commentaire précédent était destiné à Céline, mais Claire, tu es la bienvenue.
http://www.facebook.com/profile.php?id=100000111052664&suggestfriends=&ref=email_friend_confirmed#!/profile.php?id=100001526623550


Marina 28/08/2010 14:43


Claire, contacte-moi sur Facebook : Marina de Tours


Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives