Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 00:17

J2


Journée riche en événements: les médias se sont succédés durant toute la journée (radios, journaux, tv), les syndicats sont venus nous rencontrer et soutiennent notre action, nos conjoints et nos enfants sont venus nous rejoindre en fin de matinée pour un pique nique festif. Rencontre en soirée avec M. le recteur, le secrétaire général et son adjoint qui nous proposent.... De participer au mouvement 2010 pour 2011... Ah on y avait pas pensé... Bon ben à demain à 6h50 en direct sur I TV et 12h45 sur M6. Merci pour tous les messages de soutien.

Partager cet article

Repost 0
Published by valérie - dans camping au rectorat
commenter cet article

commentaires

Fabrice DELALEE 02/12/2010 01:08


Salut Sandrine,
Il t'aura fallu bien du courage à toi aussi pour revenir dans ta région. Bravo!


Marlène 27/08/2010 16:12


Je vous souhaite bien du courage. Le système est déjà aberrant mais que dire des pistons ?!? De ceux qui ont une mutation miracle en T1 ou T2 sans aucun rapprochement de conjoint....il y en a plus
qu'on ne le pense.
Je vous soutiens à 100%, d'autant plus que je vais me mettre dans cette "situation" (puisque c'est de notre faute si on se retrouve loin de nos amours !!!) d'ici une année.


Séverine 27/08/2010 15:11


Bonjour les filles!

Je suis de tout cœur avec vous car moi aussi dans la même galère, obligée de prendre un congé parental depuis un an pour suivre mon mari qui travaille en Charente-Maritime. Et malheureusement, je
vais sans aucun doute devoir prolonger ce congé car j'ai essuyé un nouvel échec aux permutations informatisées et on ne me laisse aucun espoir quant à la phase des exeat/ineat...

Si vous rencontrez M. le Recteur, peut-être serait-il intéressant de lui poser la question de savoir pourquoi, nous, pauvres petites gens nous nous voyons rétorquer que nous devrons participer aux
mutations de l'année prochaines (la bonne blague!!!) alors que certain(e)s conjoint(e)s d'inspecteurs, préfets et autres "hauts" fonctionnaires obtiennent sans difficultés et sans passer par tous
les rouages que nous connaissons par cœur, leur mutation accompagnée de postes recherchés!!! La facilité de mobilité des fonctionnaires ne s'applique-t'elle pas de la même façon pour tout le
monde???

Bref, en attendant, nous stressons notre famille, nous vivons comme nous pouvons avec les moyens qui nous restent et nous n'exerçons pas notre métier que nous aimons tant alors qu'on propose à des
étudiants sans expérience et des retraités d'assurer la classe en notre lieu et place!!!

Certes cette tirade ne tient pas compte des soit-disant impératifs budgétaires de notre cher gouvernement...

Tenez bon, nous sommes toutes et tous derrière vous!!!

Séverine, une prof des écoles en colère...


Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives