Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 10:09



"Vous êtes 5 ou 6 PE à vouloir entrer dans le département 64 avec une situation aussi aiguë que la vôtre, et le ministère ne sait pas si un seul de ces dossiers pourra entrer"
Et moi, au ministère le service des permutations m'a dit que 24 personnes demandaient à sortir du département....
C'est très peu en effet compte tenu qu'il y a plus de 1000 demandes d'entrée...
Mais 5 ou 6  situations "aiguës" et 24 places!!!!!
ça vous choque pas là, au ministère???!!!!
Y'a pas moyen de tenir compte des situations aigues puisque vous êtes capables de les identifier???!!!

Grand moment cette conversation avec celle qui "a la main sur les fichiers" comme elle m'a dit...
"Mais pourquoi avez vous demandé le 64? Vous pouviez pas demander ailleurs, là c'est bloqué! Je me suis toujours demandée ce qu'il y avait dans cette région..."
Ben tiens, un jour on se réveille, et on se dit ; je vais changer de département sans raison, et pour celà, je vais regarder les probabilités d'obtenir ma mutation en France, et je choisirai là où c'est le plus facile..... A merde, c'est Créteil!!
La raison : j'y suis née, j'y ai ma famille et mon conjoint aussi, nous nous sommes rencontrés là bas et nous y avons fait naitre nos enfants que nous avons envie de voir grandir là bas, auprès de leur famille, et nous n'avons jamais eu envie d'en partir.
Alors pourquoi en être partis : parce que mon conjoint qui était mon petit ami à l'époque, le siècle dernier, en 1999, a passé un concours dans la fonction publique et que sa première affectation a été celle là!!! Et au bout d'un an le l'ai suivi, c'était peut être une erreur?

Mais y'a 11 ans quand on a fait ce choix, il était encore possible de revenir au pays tous les deux, et nous étions prêts à attendre plusieurs années et à nous débrouiller quelques mois même en étant séparés (situation que nous avions déjà vécue aussi). C'est bien pour celà que ça fait 8 ans que je renouvelle ma demande de mutation...
Alors en effet, comme vous dites, nous avons "provoqué la séparation" mais c'était il y a presque 2 ans et rien ne bouge. Et oui on a été bien con à l'époque, on s'est pacsé ensemble!!! Mais n'importe quoi! on se serait pacsé chacun avec un pote juste après notre concours, on serait déjà revenu au pays depuis au moins 6 ans!!
 Et en plus on a fait des gosses avant d'obtenir notre mutation!!! J'aurais pas pu attendre que mon administration me laisse repartir pour fonder une famille non?! Quelle inconscience!! 

Et oui, j'ai fait des erreurs, j'ai fait confiance au système, et en plus je me suis sur-estimée ; je pensais tenir, je pensais être forte, je pensais faire changer les choses à force de batailler, et là je pense juste que j'en ai marre. Alors je m'arrête pour reprendre un peu mon souffle, parce qu'on ne peut pas prétendre être une bonne enseignante avec tout le travail, l'énergie, la disponibilité que celà demande et vivre dans ces conditions. Je ne fais rien de bien, ni pour ma famille, ni pour mes élèves et ça me mine.

Mardi soir j'ai vu des élèves déçues de mon départ, et je m'en excuse... 
 



Partager cet article

Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article

commentaires

Nath 15/03/2010 22:59


Je viens de lire ton blog...
Il faut te préserver et préserver ta famille, le boulot c'est important mais cela ne remplacera jamais une famille. Bon courage
Bises
Nath JP Clélia


valérie 15/03/2010 23:30

Merci Nath, je sais bien et c'est pour cela qu'il fallait que je rentre... Mais ça ne me va pas non plus... C'est vraiment la merde cette situation et y'a pas beaucoup d'alternatives. Finalement c'est ça ou changer de métier... J'y réfléchis...

demiguel Tatie 10/03/2010 20:07


Ma chérie ta situation est inextricable et msalgré tous tes efforts rien ne se fait ni ne bouge donc je te suis à cent pour cent afin de sauver "tes enfants et ton union"surtout quand je vous vois
aussi unis tous les 4. Je t'embrasse trés fort et te dis à dimanche


muriel 10/03/2010 18:32


sois prudente pour le retour ! Gros bisous mon coeur


Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives