Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 13:30
Aujourd'hui c'est carnaval à l'école, au programme: déguisement, défilé dans les rues du village, puis à 17h00 festivités organisées par le sou des écoles dans la grande salle, avec jeux, repas...
J'avais prévenu avant les vacances que ne n'avais pas spécialement envie de me déguiser, ni d'aller à la petite fête du soir. Ça semblait poser problème... En général tout le monde se déguise, et surtout les enseignants se retrouvent en fin de journée pour partager un moment convivial avec les parents.
 Bon, ok pour le déguisement. Je serai en "moi selon mon administration" : c'est à dire un simple numéro. Ah ah très conceptuel tout ça. Donc concrètement : une combi blanche pour enlever tout signe d'individualité, mon barème affiché en gros dans le dos: 319 points, et un code barre pour m'identifier quand même!!
image2-2010-03-05-20-04-32--0100.jpeg

Festif comme idée! Me voilà donc prête pour la mascarade. Les collègues ont choisi un thème pour leurs déguisements : ouvrier de chantier. Ben finalement j'ai la même tenue... Et puis allez, je fais pas ma rebelle, je mets un casque aussi, puis le gilet jaune obligatoire pour le défilé. Me voilà donc partie pour une marche avec un air d'école en chantier, ça me plait bien.
image0-2010-03-05-20-04-25--0100.jpeg  image1-2010-03-05-20-04-29--0100.jpeg
Je passe donc complètement inaperçu, et tant mieux finalement parce que de toutes façons j'avais juste envie d'être invisible. Iban a eu 40 de température cette nuit, il doit aller chez le médecin dans l'après midi, et le carnaval je m'en passerais bien volontiers ; je ne sais même pas ce que fais là d'ailleurs. Et en fin d'aprem il faut lui faire faire des analyses, comme ça pour la soirée, c'est tout décidé, ce sera sans moi.
C'est vrai que les parents ne m'ont jamais vue et que c'était l'occasion, mais répondre aux "alors, ça se passe bien?", "vous êtes contente de votre classe?" "les enfants vous ont bien accueuillie?", "vous venez d'où?"... pffffff c'était au dessus de mes forces.
Une petite soirée" pizza convergeriez" à la copro est bien plus dans mes capacités.
image0-2010-03-06-14-17-46--0100.jpeg

Partager cet article

Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article

commentaires

MAIGNAN 06/03/2010 22:24


Ton blog est super bien fait et surtout super touchant! comme tu le dis si bien une situation ABERRANTE et INADMISSIBLE!!! courage à vous 4 et bon retour à ta p'tite family qui je l'espère verra
très prochainement ton retour AT HOME...
ça nous a fait très plaisir de vous revoir et de se taper un bon repas, j'espère qu'on se fera bientôt tout ça en bas quand Raf aussi sera muté et là ça sera la grande fiesta!!!
Biz
Nab
ps: tu viens manger une raclette quand tu veux enfin...si tu n'en fais pas une indegestion...sinon c'est pas grave on te proposera des sandwichs à gogo :-)
T'as vu j'ai lu tout ton blog...


valérie 17/03/2010 23:47


Merci, ça m'a fait plaisir de vous voir! A bientôt, j'éspère au pays et pour longtemps!! :-)


Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives