Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 22:29
6h30 réveil 7h30, je gratte mon pare brise avec la spatule à cuisine par -6*C, un pur bonheur.
8h20-19h00 Journée de boulot classique.
Retour chez mes hôtes. Valérie m'a complété mon kit de survie avec l'accessoire localement indispensable : la raclette à pare-brise. Merci val! J'ai bien peur d'en avoir souvent besoin. 1ère séance "webcam" Lyon -Anglet. Ça fait plaisir de voir leurs petites bouilles, mais quelle frustration de ne pas pouvoir les prendre dans mes bras, les embrasser. Et puis la petite Lili, qui n'est pas capable encore de s'exprimer et qui se contente de me regarder à l'image en suçant son pouce et d'embrasser l'écran pour me faire un bisou. Pour Iban, c'est un peu différent, ce qu'il veut, c'est voir son pote Victor et lui raconter des bétises.

Ça fait plaisir de les voir, de savoir qu'ils me voient eux aussi. On a l'impression de partager un moment, mais au final ça met pas vraiment le moral... Je ne crois pas avoir envie de renouveller ça tous les jours. Il sont encore trop petits pour ces échanges virtuels, et moi bien trop frustrée.

.
Donc message à une des responsables du personnel d'un département que je ne nommerais pas: "la webcam, c'est pas ma cam!".
Bon ben ça c'est fait, faut me trouver une VRAIE solution maintenant.

Partager cet article

Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article

commentaires

Matthieu 02/02/2010 23:25


Comment veux-tu ne pas devenir extremiste avec des bureaucrates a peine bon a se demander "a quelle heure je rentre ce soir chez moi" ou "quelle chance j'ai d'etre chez moi avec mes enfants"... Je
le dis car je le pense, mesdames et messieurs les bureaucrates, je vous em*****, car certains enfants pourraient tomber dessus... Sur ce, bon courage Valy, car le jour ou ils se sortiront les
doigts, on aura changé de gouvernement et ca aussi c'est pas gagné...
A loi de merde, politique de merde...


Aurélie 02/02/2010 17:18


Trop mignone la photo par webcam des "chouchou".... courage Valy.........
PS: nous aussi on a gratté ce matin! ya pas qu'a Lyon qui gèle!!!! ton Kit de survie serait bien plus efficace ici, c'est une raclette de "tapette" pour là haut! (en plus elle est rouge!! bouhhh la
honte!! )
Gros bisous à toi!!!
Courage, on pense fort à toi!! Aurélie & David ( et le petit chien Daya!!! )


pelle Valérie 02/02/2010 09:41


courage pour cette journée sous la neige, j'ai la gorge serrée quand je te lis, athée ou pas, un petit miracle serait pas mal pour cette année 2010, on a pas le droit de faire vivre ça à une maman
et ses petits, foutu système de merde, ou les passe-droits ont pignon sur rue ! je t'embrasse
Une maman émue et en colère


Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives