Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 22:35
7h30 je pars au boulot, et je pense à mes deux schtroumpfs, qui doivent être entrain de se réveiller... Alors je leur envoie une petite vidéo pour leur dire bonjour. Leur réponse ne tarde pas à venir, mais j'attendrai ce soir pour la regarder car je ne suis pas sûre de tenir sinon.

 Le début de la matinée se passe assez bien, les élèves sont un peu bavards mais gentils, et puis il y a l'excitation du changement d'enseignant.

A la récré texto: besoin de ma carte vitale à Anglet, car bien évidemment, les 2 sont malades - 2ème craquage...

A midi les collègues fort sympatiques prennent le temps de s'informer sur ma situation, ils compatissent... "mais quand vas tu voir tes enfants?" , "c'est pas une vie"....
Un cas comme moi, c'est une vraie plaie en fait dans une équipe, même avec le sourire. Bon Ben là, faut tenir le dialogue en serrant les dents...

La journée se continue bien, quand je suis dans l'action tout va bien...

16h30 je regarde la vidéo du matin... Ben heureusement que j'ai attendu...

Départ du boulot, 19h00, le pare brise aurait besoin déjà d'être gratté. Je n'aurais pas du utiliser la raclette pour waxer ma planche :-) , ici je risque d'en avoir besoin.

 Retour chez mes hôtes, mes chaussons sont bien chauds sur le radiateur :-)

Coup de fils pour souhaiter une bonne nuit aux chouchous: la chanson du soir au télèphone, c'est quand même pas le pied. Michael me dit d'ailleurs qu'on ne le refera plus : au téléphone Iban a piqué une crise car il n'avait pas son doudou, son visage s'est couvert de plaques en 2s et Lili s'est montrée infecte. Tout ce qui me faut pour ne pas culpabiliser quoi...

 Fin de la journée. Demain réveil 6h30. Bonne nuit.

Partager cet article

Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article

commentaires

Tatie 29/01/2010 18:30


Ma chèrie ici mauvais temps. Pense beaucoup à toi. Je t'embrasse très fort. Je n'attends pas de réponse tu as trop de chose à penser. Gros baisers.


valérie 29/01/2010 22:25

Merci, ça va beaucoup mieux maintenant que je sais qu'il fait un temps pourri à Anglet aussi :-). Il me tarde de venir reprendre un petit café à la maison. Bisou tatie.

cécile 28/01/2010 23:11


salut Valérie ici les enfants ont parlé de toi .L... pour me demander où tu étais et me dire qu'elle t'aimait beaucoup, I...intriguée par ton absence. Ils sont apaisés, ta venue a sûrement été
d'une grande douceur ... mille pensées et encouragements


valérie 29/01/2010 22:22

Cette expérience à Francessenia a été très riche pour moi, et je pense que toi aussi tu donnes beaucoup non seulement au quotidien mais aussi sur la durée. Merci pour ton soutien et tes encouragements. Bonjour aux enfants de ma part.

Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives