Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 00:24

          Mes choix, n'ont pas de répercussion uniquement sur ma famille. La Vie de la petite Emmie aussi s'en retrouve chamboulée. Elle a du laisser sa belle chambre de petite fille à la nouvelle venue, pour aller dormir dans la chambre de son grand frère. Merci donc à Emmie de me laisser son espace et à Victor de partager le sien avec sa petite soeur. J'espère que cela sera le moins long possible.

          Aujourd'hui rencontre avec le collègue que je vais remplacer et mes nouveaux élèves, une classe de 28 CE2. L'école est sympa, spacieuse, propre, récente, bien équipée, les enseignants accueillants, et les élèves ont l'air sages, agréables et m'ont reçu avec un grand sourire et des petits signes de bienvenue. J'ai même eu droit à un "t'es belle maîtresse" de la part d'une petite fille. Un petit garçon qui a trainé pour partir le dernier est venu me demander "vous êtes mariée?". Un peu direct ça quand même comme première approche :-)
        Je suis bien consciente qu'un poste comme celui là dans la région est une aubaine, et que j'ai aussi beaucoup de chance de trouver un tel soutien auprès d' amis aussi généreux. Mais ça a été le choc, quand au bout de quelques minutes l'enseignant m'a parlé de la progression de conjugaison, du futur des verbes du 3ème groupe... C'était juste à 100000 lieux de mes préoccupations du moment : l'organisation pour faire garder mes enfants, le trajet, l'installation chez des amis, mon fils qui est malade et à qui l'enseignante a dit de rester à la maison demain, ma demande de mutation... Et là, je me rends compte que je n'ai pas envie de décevoir ces enfants qui ont l'air d'en attendre tellement et qui ont eu jusque là un maître sérieux, calme, et attentif. Je le sais déjà, ne pas être à la hauteur m'anéantirait. Alors j'écoute, je questionne, j'engrange les informations en espérant les digérer rapidement, j'essaie de mettre de côté pour un moment mes soucis personnels, ma famille, mes enfants...

Partager cet article

Repost 0
Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article

commentaires

Christelle Plantier 27/01/2010 15:51


Coucou toi...
Je te reconnais bien là, dévouée à ce métier tellement passionnant qu'il ne permet pas de faire les choses à moitié. Je te fais de gros bisous, te souhaite beaucoup de courage (tu n'en manques pas)
et continue ce blog que l'on fait tourner avec Jéjé, il te permettra sûrement comme tu l'écris de tenir et de ne pas oublier ces moments de sacrifice et lorsque ces moments seront derrière toi tu
pourras toujours publié, je ne te savais pas si bonne narratrice :). Gros bisous à toi, à ton homme aux chevilles enflées vu les louanges mais il le mérite au centuple et aux petits chouchoux,
copains de mon Guigui. Christelle


Audrey Calbet 27/01/2010 15:49


Coucou Valérie, je viens de visiter ton blog et je suis époustouflée par tout ce courage ! Tes articles sont plein d'émotions et on s'imagine à quel point ce changement de situation radical semble
affreux à supporter. Alors je te dis bravo car tu as l'air de vraiment assurer et surtout je t'envoie tous mes encouragements pour tenir le coup et je croise les doigts pour une rapide mutation
!
Gros bisous à toi et ta famille.


valérie 31/01/2010 21:15

Merci pour ton soutien. Gros bisous à toi et à ta petite famille.

emmanuelle 27/01/2010 02:08


Valérie, ta visite de ce jour avec Mickael m'a beaucoup touchée. Votre amour, votre combat et votre douleur m'ont profondement marqué. Mais par dessus tout cela, par dessus le sacrifice de ta vie
de maman, de ta vie de couple, de votre vie de famille, tes larmes d'incertitude face à cette situation, ce sont ton refus "d'abandonner" tes élèves et ta préocupation "d'être à la hauteur", de "ne
pas faire subir" tout cela à ces enfants qui me resteront gravés ! alors ce soir je me demande pourquoi le dévouement doit se payer au prix le plus cher ? Merci pour cette belle leçon madame le
professeur ! à très bientôt emma


nath andres 26/01/2010 21:02


T'as réussi à me coller les larmes aux yeux...
ps: le nombre de membres du groupe grossit, si il pouvait y en avoir un dans le lot qui...
Muxu!


Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche

Archives