Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 10:49

Un blog pour moi seule Ça n'a pas vraiment d'interêt, autant faire un journal intime.
Donc pour qui? Pour quoi? Questions importantes finalement pour définir le contenu.
Pour mes enfants, pour me justifier peut être de ce que je vais leur faire subir, et qu'il reste une trace de cette période pour qu'ils puissent comprendre mieux... après.
Pour me justifier, de les laisser, eux et leur papa plutôt que de changer de travail.
Pour prouver que j'aurais tout essayé pour revenir.
Pour obtenir ma mutation bien sûr!! Je ne sais pas encore bien comment, mais qui ne tente rien....C'est donc encore une bouteille à la mer, espérant qu'elle tombe entre les mains de quequ'un qui pourra changer ma situation. Le but est donc de communiquer, à un maximum de personnes combien ma situation est injuste et aberrante. Nous y voilà! Mutez- moi chez moi!!!!

Partager cet article

Published by valérie - dans au quotidien
commenter cet article

commentaires

FERRERO Odile 27/09/2010


Chère Valérie,
Quel courage de t'être lancée dans un tel combat contre des murs !... Je suis dans la même situation que toi, mariée à un militaire, nous avons 2 enfants de 9 et 12 ans. Je suis professeure des
écoles avec un CAPSAIS option F depuis 19 ans, et pourtant, je n'ai que 223 points au barème. Je reconnais ne pas avoir mis autant d'énergie que toi pour faire avancer le système.
Merci donc pour ton initiative et ton énergie communicative !
Mon témoignage est sur ta boîte email.
N'hésite pas à me contacter ! et...BON COURAGE


Qui Sommes Nous ?

  • : Enseignants en galère de mutation...
  • Enseignants en galère de mutation...
  • : Des professeurs des écoles en attente de mutation qui dénoncent le système injuste de mutation. NOUS REJOINDRE OU NOUS CONTACTER : collectifmuteznous@gmail.com
  • Contact

L'injustice du système

  Le système de mutation des enseignants du premier degré (qui a évolué en 2007/2008) présente des dysfonctionnements :

* Ce système ne respecte pas l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée relative aux statuts de la fonction publique d’état qui donne la priorité :

* Aux fonctionnaires séparés de leurs conjoints

* Aux situations relevant du handicap

* Aux fonctionnaires exerçant dans les quartiers urbains sensibles

 

* Ce système crée des inégalités de traitement selon les départements. En effet certains départements déficitaires-prison refusent de laisser sortir des professeurs en attente de mutation (avec d’énormes barèmes) alors que les départements excédentaires mutent aisément leurs enseignants. Ainsi des collègues de départements excédentaires peuvent obtenir un département avec moins de points au barème qu’un collègue demandant sa mutation en provenance d’un département déficitaire : l'argument du barème national qui est le premier qu'on nous oppose n'est donc pas respecté.

 

* Ce système ne nous permet pas de nous projeter dans l’avenir car le calibrage des postes fluctue chaque année. Nos choix ne peuvent se faire en toute connaissance de cause. Comme si nos vies se jouaient sur un coup de dés. Il n’y a aucune échéance.

 

* La suppression massive de postes dans l’Éducation Nationale, dont nous sommes les victimes collatérales, accentue les dysfonctionnements du système de mutation.

 

* Le recrutement local réduit nos chances de mutation : des stagiaires sont affectés sur des postes dans les départements où nous vivons alors que nous attendons depuis des années et que nos mutations nous sont refusées.

 

Les situations causées par la non-obtention de la mutation, sont insupportables. En effet pour la plupart d'entre nous, cela fait plusieurs années que nous demandons une mutation pour rapprochement de conjoint sans avoir de transparence sur

la possibilité d'une mutation dans les années à venir. Notre vie privée est ainsi mise en attente avec impossibilité de se projeter dans l'avenir.

Recherche